Les hommes du 140e RI pendant la guerre de 14-18

Le 6 août 1914

Le régiment embarque pour le front

 
Le 140e régiment d’infanterie entre en campagne le 6 août 1914.
Il est fractionné en trois groupes.

Etats des hommes de troupes
Certains, classés en services auxiliaires ne partiront pas au front mais resteront affectés au dépôt ou seront détachés dans des usines de la région.
 
Les affectés au dépôt pour la durée de la guerre
  • OLLIER Pierre Léon François, mat 1184, classe 1913, recrutement de Grenoble, AD 38 côte 1 R 1533
  • L'Etat Major
    1er Bataillon : 1ère Cie, 2ème Cie, 3ème Cie, 4ème Cie
    2ème Bataillon : 5ème Cie, 6ème Cie, 7ème Cie8ème Cie
    3ème Bataillon : 9ème Cie, 10ème Cie, 11ème Cie, 12ème Cie

    Affectation des hommes non précisée

    L'Etat Major

  • Colonel Maillot,colonel
  • Capitaine Fournier, adjoint colonel
  • Lieutenant Cornu,officier payeur
  • Lieutenant Monier, officier d'approvisionnement
  • Sous-lieutenant de réserve Jay, adjoint à l'officier d'approvisionnement
  • Sous-lieutenant de réserve Mémain, porte-drapeau
  • Sous-lieutenant de réserve Charnal, chef du service téléphonique
  • Médecin major de 1e classe Bourcier, chef de service
  • Lieutenant Béranger, chef  1e section de mitrailleuses
  • Lieutenant Nicolle du Long Praÿ, chef  2e section de mitrailleuses
  • Lieutenant Pomarède, chef  3e section de mitrailleuses
  • Latriglia, chef de musique
  • Le 1er bataillon

    Chef de bataillon Poussel, commandant de bataillon
    1ère compagnie
     capitaine Frélantcommandant de compagnielieutenant Laurenschef de sectionsous-lieutenant de réserve Salaniéchef de sectionsous-lieutenant de réserve Dontotchef de section
    2ème compagnie
     capitaine Picollet d'Hermilloncommandant de compagnielieutenant Boisselchef de sectionsous-lieutenant de réserve Riquelchef de section
    3ème compagnie
     capitaine Vernieycommandant de compagnielieutenant Roubaudchef de sectionélève de Saint-Cyr de Vaucorbeilchef de section
    4ème compagnie
     capitaine Desteretcommandant de compagnieélève de Saint-Cyr Crozet de la Faychef de sectionsous-lieutenant de réserve Mittonchef de section

    Le 2e bataillon

    Chef de bataillon Malherbe de Maraimbis commandant de bataillon
    Médecin aide-major de 2e classe Chabert
    5ème compagnie
     Capitaine Gisclardcommandant de compagnieLieutenant Bonnetchef de sectionSous-lieutenant de réserve Fournierchef de section
     
    6ème compagnie
     Capitaine Petitcommandant de compagnieLieutenant Baffertchef de sectionSous-lieutenant de réserve Mottachef de section
     
    7ème compagnie
     Capitaine de Champozoucommandant de compagnieLieutenant Davinchef de sectionSous-lieutenant de réserve Duthelchef de section
     
    8ème compagnie
     Capitaine Lathilcommandant de compagnieLieutenant Mallechef de sectionSous-lieutenant de réserve Tardychef de section
     
    Les hommes
  • FREYCHET Lucien Alphonse Gaston
  • Le 3e bataillon

    Chef de bataillon Baratay, commandant de bataillon
    Médecin aide-major de 2e classe Guichard[1]
     
    [1] Il quitte le 140ème le 7 aout pour rejoindre l’ambulance n°16. Il est remplacé par le médecin aide-major 1ère classe SENTIL
    9ème compagnieCapitaine Lacroixcommandant de compagnieLieutenant Croibierchef de sectionSous-lieutenant de réserve Cartourchef de sectionSous-lieutenant de réserve Chavanne 
    chef de section
     
    10ème compagnie
     Capitaine Foretcommandant de compagnieSous-lieutenant de réserve Bardonchef de sectionSous-lieutenant de réserve Vernaychef de section
     

     
    11ème compagnie
     Capitaine de Vanssaycommandant de compagnieLieutenant Baronchef de sectionSous-lieutenant de réserve Luc-Pupat 
    chef de section
     
    12ème compagnie
     Capitaine Blandincommandant de compagnieLieutenant Bernoudchef de sectionSous-lieutenant de réserve Bernardchef de section
     
    L’état-major et le 2ème bataillon quittent GRENOBLE à 16h04, ils arrivent à BRUYERE le lendemain à 21h00.

    3e bataillon quitte de Grenoble à 17 h,

    et 1er bataillon quitte de Grenoble à 22 h 44.
    "A 20 heures nous sommes allés embarquer à la P. V. et nous sommes allés à Bruyères en passant par Chambéry, Annecy, Aix-les-Bains, Culoz, Dôle ; Louhans, Besançon, Vesoul et Bruyères à 7 heures et demi, nous arrivons le 8 août.
    Nous sommes allés cantonner à Lépanges ……. le soir exercice de campagne pour instruire les réservistes."

     
    Extrait du carnet de route de
    Pierre RIGNON, 1er bataillon